Vous êtes ici : Accueil
  • Arguments pour manif Tours 27 novembre 2019

 

-

 

Lire Terre de Touraine du 22 septembre : ICI

 

Extraits boite à UD (information adhérents) du 21 novembre 2019 :

Tous en tracteur à Tours le 27 novembre au soir.

Vous ne voulez pas de ZNT inutiles, vous voulez sauver l’utilisation  raisonnée du glyphosate, vous voulez dire stop aux aveuglements sur l’utilisation des phytos ; 

Vous voulez que les anti-élevages soient ramenés à ce qu’ils sont, une infime minorité !

Vous refusez le CETA et Mercosur et exigez des justes prix avec loi Egalim ;

ð  Venez le dire, mercredi en soirée. Emmenez vos voisins avec vous.

ð  Il faut montrer notre colère pour forcer le gouvernement à être réaliste dans ces prochaines décisions.

 

 

Quelques arguments pour vous convaincre de venir, avec vos voisins, pour se mettre en « résistance ».

 

Faire une mobilisation en soirée, gêner la circulation en soirée, est-ce bien utile ?

A Tours, Orléans, Paris, depuis 18 mois nous avons fait entendre nos arguments. Le ministère, les hauts fonctionnaires savent qu’ils sont fondés. Mais les décisions se prennent par arbitrage à Matignon et à l’Elysée. Et, là-haut, ils ne tiennent compte de l’ampleur des mobilisations qui se mesurent, plus particulièrement, en nombre de tracteurs.

Que l’on soit d’accord ou pas c’est comme cela !

 

D’accord, mais avec le poids des ONG anti phytos, anti agriculture conventionnelle et élevage, comment peser ?

Les ONG, en matraquant l’opinion de fausses informations, veulent, délibérément que les agriculteurs baissent les bras, se résignent. Ne tombons pas dans leur piège : résistons !  L’objectif ce n’est pas de convaincre les écologistes. Leurs leaders ne veulent rien entendre. L’objectif est de dire au gouvernement « ouvrez-les yeux, prenez des décisions fondées sur la science et la réalité économique».

 

ZNT, glyphosate, est-ce que l’on peut vraiment faire reculer le gouvernement ?

Le gouvernement, le président de la république ont compris qu’ils sont allés trop loin. Ils ont déjà commencé à reculer. Sur les ZNT le ministre indique qu’il en restera aux bases de l’arrêté. Mais la délimitation de la zone d’habitat est toujours en débat. Il faut continuer la pression pour avoir des assouplissements sur ce thème. En Indre et Loire, nous avons commencé à négocier la charte, qui concerne les conventionnels et les bios. La Préfète, la DDT vont surveiller l’ampleur de notre mobilisation. Plus nous seront nombreux, plus nos propositions pour obtenir une charte réaliste, avec des adaptations intelligentes, seront entendus

 

Et sur le glyphosate, les phytos ?

Les deux rapports parlementaires sur le glyphosate, celui de mai sur le risque sanitaire, celui de novembre sur la faisabilité ou non des alternatives vont dans notre sens. Ces rapports ont vérifiés le sérieux de nos arguments. L’arbitrage va se faire, début décembre sur ZNT et glyphosate. En Indre et Loire, avec une grande partie en sans labour et de grosses surfaces en vignes et vergers, nous sommes un des départements le plus utilisateur. Notre mobilisation, mercredi prochain, à Tours et celle de nos collègues à Paris, tombe au bon moment.


Jeunes Agriculteurs Jeunes Agriculteurs