Vous êtes ici : Accueil
  • Assurances aléas climatique et excès d'eau

Assurances  aléas climatique
Groupama reconnait les pertes de rendement liées aux conséquences sanitaires des excès d’eau.

L’une des problèmes liés aux intempéries est le développement des maladies, conséquences de l’excès d’eau et des inondations. Sont-elles prises en comptes ou non dans l’indemnisation ?

La FNSEA a fait pression auprès des assureurs. Le 5 juillet, à l’occasion du conseil de l’agriculture française (CAF) le président de Groupama, Jean Yves Dagès, a indiqué que : «La prise en charge d’un sinistre est conditionnée par la reconnaissance d'un événement climatique "excès d'eau, ou inondation" avéré et caractérisé selon les termes du contrat et par une perte de rendement directe. Si l'événement et le sinistre sont avérés, l'aggravation des pertes du fait de problèmes sanitaires consécutifs aux pluies excessives et inondations de cette année seront pris en charge par le contrat Climats dès lors que la culture a été conduite normalement. »

 Note du 6 juillet 2016


Jeunes Agriculteurs Jeunes Agriculteurs