Vous êtes ici : Accueil
  • Ecobuages et conseils techniques gestion prairies

Brulage des prairies (écobuages) : la réglementation.

Ecobuage des prairies possible                 Article Terre de Touraine 8 juillet 2016

Inondations / Dans bon nombre de prairies noyées le brulâge (écobuage) peut être la solution la moins couteuse pour que la prairie puisse redémarrer. Il faut respecter les modalités administratives.

 

Lorsque le foin suite aux inondations est irrécoltable (même pour destrucion) car trop plaqué au sol, certains éleveurs vepeuvent décider de le brûler. C’est l’écobuage. L’expérience de 1977 montre que seulement la partie supérieure de ce foin est brulée. Mais cela permet alors plus facilement à l’herbe en dessous de repousser.

 Pour réaliser l’opération il faut respecter la réglementation incendie. Dans les parcelles qui sont situées à plus de 200 mètres des bois, forêts, plantations et landes l’écobuage sur les prairies est possible. La réglementation exige que l’agriculteur se déclare 72 heures avant l’opération auprès de la mairie et du SDIS, Service Départemental d’Incendie et de Secours (02 47 49 68 68). Mais, en 3-4 jours la météo laisse des incertitudes. En pratique il faut informer la mairie 72 h avant et le SDIS au moment du démarrage du chantier. L’objectif de cette information est que la mairie et les pompiers puissent rassurer ceux qui ne manqueront pas de s’inquiéter et de téléphoner à la vue des fumées. Le SDIS demande à ce qu’un moyen de coupe feu soit prévu (citerne à eau, tonne à lisier rempli). Il demande aussi un numéro de portable (avec réseau actif sur la prairie) afin de pouvoir contacter l’éleveur au cas où.

 

La réglementation dit que, à 200 m des bois, forêt, landes la simple déclaration ne suffit pas. Que faire dans ce cas ?

Une dérogation est possible, mais pas dans toutes les communes. Problème, ce processus de dérogation est long (21 jours). Si des éleveurs sont concernés, il faut qu’ils prennent contact avec l’UDSEA. Le syndicat se rapprochera alors du SDIS pour demander, si possible, à racccourcir les délais.

 

 

Conseils techniques d'Arvalis sur la gestion des prairies : lien


Jeunes Agriculteurs Jeunes Agriculteurs