Vous êtes ici : Accueil
  • février 2018: déclarer les dégâts de nuisibles

Il est indispensable que les agriculteurs remplissent ces enquêtes "nuisibles" pour avoir le droit de détruire les renards, ragondins, corbeaux et autres pigeons ramiers en cas de besoin l'année prochaine. Sinon, aucune lutte ne sera plus possible, malgré des dégâts qui ne vont pas disparaitre.

 

Plusieurs espèces d’animaux prolifèrent tellement qu’elles provoquent d’importants dégâts. Seul le statut de nuisible (décidé par arrêté) offre de réelles possibilités de lutte pour les agriculteurs comme pour les particuliers. Afin de garder la possibilité de réguler les populations de renards, corbeaux, ragondins, sangliers... il faut absolument que ces espèces restent classées nuisibles en 2012. Le blaireau n’est pas actuellement sur la liste des nuisibles mais la déclaration de dégâts, bien qu’elle n’ouvre droit à aucune indemnisation, reste indispensable afin de pouvoir estimer l’ampleur du problème. La reconnaissance d’une espèce comme nuisible est nécessaire pour que les agriculteurs aient le droit de les détruire, afin de se protéger (impact sur le rendement des cultures, sur la mortalité des volailles, sur les dégâts aux berges....).

 

Comme chaque année, il est capital de compléter les enquêtes pour prouver les dégâts causés par ces animaux nuisibles. Face aux associations de défense des animaux qui remettent en cause la nuisibilité de certaines espèces, seule une multitude de déclarations de dégâts peut permettre de prouver l’importance des dégâts et ainsi de maintenir un statut de nuisible. En remplissant l’enquête, penser à affecter les dégâts à une espèce donnée et à chiffrer le préjudice, dans la mesure du possible.

Téléchargez le document ci joint et retournez le par courrier à la maison des agriculteurs à Chambray,  par fax au 02 47 28 79 36 ou par mail à udsea@udsea37.fr.

Document à consulter :

Jeunes Agriculteurs Jeunes Agriculteurs