Vous êtes ici : Accueil
  • Les aides régionales

Plusieurs aides régionales existent pour les jeunes qui s'installe en agriculture :

  • Aide au suivi des installations sociétaires ;
  • Aide au parainage ;
  • Aides à la création d'entreprise.

Détail des aides ci-dessous.


Aide au suivi des installations sociétaires

Cette aide permet de proposer un accompagnement des jeunes s'installant en société afin d'appyer la mise en place d'une organisation de travail et d'un dialogue entre les associés. C'est un accompagnement alternant réunions avec les associés, entretiens individuels et travail sur des documents afin d'optimiser les relations et l'organisation du travail. Le jeune bénéficiera d'une réduction de 800€ sur l'ensemble de la préstation.

 


Aide au parainage

Cette aide permet de rémunérer le stage de préinstallation d'un jeune pour une période passée chez un agriculteur dans le cadre d'un parrainage. Cette mesure peut également être attribuée à un jeune qui souhaite être parrainé par un associé exploitant afin d'intégrer la société. C'est une allocation mensuelle variable versée au jeune pendant douze mois maximum.

Conditions d'octroi :

  • Pour le cédant : S'engager à transmettre son exploitation au jeune agriculteur.
  • Pour le jeune : Avoir le statut de stagiaire de la formation professionnelle.

 


Aide à la création d'entreprise

Il s'agit de soutenir les initiatives individuelles de projet de création d'entreprise ou d'exercice d'une activité indépendante. Cette aide est essentiellement constituée de 12 mois d'exonération de charges. L'exonération peut couvrir une période plus ou moins longue durant laquelle le jeune installé n'a pas de cotisations AMEXA à payer. C'est le cas lorsque le jeune n'est pas affilié exploitant au 1er janvier .

Les bénéficiaires :

  • Les demandeurs d'emploi indémnisés ;
  • Les bénéficiares du Revenu Minimum d'Insertion ou leur conjoint ou concubin ;
  • Les bénéficiares de l'Allocation Parent Isolé (API) ;
  • Les salariés reprenant tout ou partie de leur entreprise en difficulté (procédure de liquidation ou redressement judiciaire) ;
  • Les personnes remplissant les conditions liées aux "emplois-jeunes" ainsi que celles embauchées dans le cadre de ce dispositif et dont le contrat de travail a été rompu avant le terme de l'aide.

Conditions d'éligibilité :

  • S'installer comme exploitant à titre principal ;
  • Avoir un projet de création d'entreprise viable ;
  • Ne pas avoir démarré l'activité avant de réaliser le dossier (= ne pas être encore affilié à la MSA) ;

Pour les candidats qui bénéficient aussi de l'exonération JA, les conditions de cumul de ces deux types d'exonération varient selon la situation du candidat.

 


Jeunes Agriculteurs Jeunes Agriculteurs